Archive de décembre, 2012

30
Déc

Manchotes, je vous aime

   Ecrit par : heresie   in Tératologique

Pourquoi ne courtisé-je que les manchotes?

Ce n’est pas seulement parce qu’elles sont moins exigeantes, même si certes cela n’est pas une donnée anodine. Non, c’est parce qu’il est impossible de leur passer la bague au doigt.

 

26
Déc

Au milieu de tout

   Ecrit par : heresie   in Non classé

La curiosité n’est pas partout, souvent même elle est ailleurs…

 

Il est un lieu de démence, où la vésanie souffle en furieuses rafales, où des continents flottent au-dessus de l’horizon, où d’insondables gouffres plongent dans les entrailles de cette lande inconnue de tous. Un lieu de solitude fulgurante, où même les étoiles n’osent luire avec trop d’éclat, où dans la nuit se meuvent des ombres fugaces de spectres éthérés, où certaines couleurs ont été bannies.

 

Plus je suis loin de tout moins j’ai l’impression d’être au milieu de rien.

 

 

On prétendrait que je suis l’un des fantômes qui hantent ce plateau, si du moins on osait y venir se promener ici…

23
Déc

Tous armés… d'allumettes

   Ecrit par : heresie   in Non classé

Quant à l’accès aux armes à feu je souhaite m’exprimer : Non, non et non! A quoi bon légaliser les armes à feu si d’un autre côté on légalise les gilets par-balles!? Assez, revenons-en à la bonne vieille épée, aux nobles poisons et aux incendies qui réchauffaient le cœur de petits et grands.

21
Déc

Alors au revoir…

   Ecrit par : heresie   in Non classé

18
Déc

Suite à l'attentat commis contre ce blog

   Ecrit par : heresie   in Non classé

Ce blog a été vilement piraté par l’Ordre des Hydrocéphales Monégasques (ou peut-être par la perfide Gilde des nains Bruxellois), tous les articles de Septembre à Décembre 2012 (ainsi que bon nombre de ceux prévus pour l’avenir) ont été perdus. Et comme les bougres savent que je suis roi au pays des fainéants, ils se doutaient que je n’allais pas réécrire tous les articles. Je vais donc me contenter de remettre quelques images d’illustration qui ne se sont pas évanouies dans le maelström informatique, à vous d’imaginer les textes les accompagnant (il n’y a pas de raison que je fasse tout le travail, au lecteur d’un peu se donner la peine!)

Le ministre belge des Affaires étrangères refuse que le royaume soit le «bouc émissaire» de l’affaire Thievicz.

La Belgique refuse d’être le «bouc émissaire» dans l’affaire de l’exil de l’écrivain Francis Thievicz, a déclaré lundi le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders, qui a conseillé à Paris de s’interroger sur les raisons, y compris fiscales, de ce départ. «Nous ne comprenons pas cette façon de trouver un bouc émissaire en disant qu’il y a un pays voisin où les Français vont se réfugier. Il n’y a eu aucune mesure prise en Belgique pour attirer un quelconque citoyen français», a déclaré le chef de la diplomatie sur RTL.

En revanche, a-t-il rappelé, «il y a eu une évolution du système fiscal français qui a peut-être des conséquences»«Les mesures prises en France ont peut-être, elles, entraîné des mouvements», a-t-il encore dit, alors que le gouvernement socialiste français a décidé, dans le cadre de sa politique de rigueur budgétaire, d’imposer une taxe de 75% sur les plus hauts revenus. «Il faut regarder les faits et pour quelles raisons des citoyens décident à un moment de quitter leur propre pays, même si ces raisons sont fiscales», a-t-il insisté.

 

17
Déc

Optez pour une femme naine

   Ecrit par : heresie   in Tératologique

Pourquoi ne pas prévoir un voyage à Noël ? Profitez ainsi des fêtes de fin d’année pour vous évader en choisissant un séjour à petit prix en cachant votre femme naine dans une valise.

 

 

Thievicz Corps est une société monégasque proposant aux françaises de s’offrir les services de jeunes Anencéphales. Ces services comprennent une compagnie nocturne, le nettoyage de la maison et la préparation de la cuisine, mais excluent entièrement les rapports sexuels.

Francis Thievicz a décidé de combattre le mal d’amour des femmes du pays en leur proposant de « louer » un anencéphale pour qu’il leur donne de la compagnie. A première vue, cette idée ne paraît pas nouvelle. En effet, de nombreuses compagnies du même genre proposent la compagnie d’hommes ou de femmes pour accompagner leurs clientèles à des repas d’affaire ou à des soirées, voire plus si affinités.

Premièrement, les offres sont exclusivement réservées aux jeunes femmes. L’entreprise propose donc des forfaits se monnayant selon le nombre d’heures dont la cliente souhaite obtenir les services du « jeune homme ». Ainsi, pour un forfait de sept heures, la femme devra débourser la somme de  280 euros. Pour huit heures de compagnie, le prix grimpe à 300 euros et pour 12 heures (le forfait maximal), la femme en manque d’amour devra verser  440 euros.

Mais que peuvent comprendre les services à ce prix ? La première règle est « aucune activité sexuelle ». Effectivement, la particularité de « Thievicz Corp » est de simplement offrir la compagnie d’hommes séduisants à des femmes qui n’arrivent pas à dormir seules.