Archive de mai, 2016

25
Mai

Entretien avec Elisandre

   Ecrit par : heresie   in Interview

Francis Thievicz : Elisandre, tu as écrit nombre d’articles pour Heresie.com, entretiens L’œuvre au noir, le blog sur lequel tu partages tes découvertes artistiques et ésotériques, as publié Le puzzle luciférien, ton analyse sur Rennes-le-château, et La dissection des âmes ainsi que Scarifications de l’âme, deux recueils de nouvelles fantastiques. En oublié-je ?

La suite ici :

http://www.heresie.com/elisandre.php

25
Mai

Entretien avec Sylvain René de La Verdière

   Ecrit par : heresie   in Interview

Sylvain René de La Verdière, vous êtes le capitaine de la maison d’édition factice Les deux Zeppelins, vous écrivez sous plusieurs pseudonymes, avez codirigé un webzine musical, vous collectionnez les instruments étranges et vous refusez toutes mes provocations en duel. Prenez donc place, nous allons vous soumettre à la question.


Parmi vos activités vous écrivez, principalement du fantastique et de la science-fiction en format court. Pour quelle raison ces domaines, et pourquoi ces formats ?

Sylvain René de La Verdière : Je lis principalement de la SF et du fantastique, c’est donc naturellement que mes histoires relèvent de ces deux genres, même si j’ai une prédilection pour le fantastique. En ce qui concerne le format court, voire très court, je trouve qu’il …

La suite ici :

http://www.heresie.com/srv.php

25
Mai

Entretien avec Hugues Canetti

   Ecrit par : heresie   in Interview

Les Deux Zeppelins publient depuis septembre dernier une série de textes singuliers, au rythme de trois épisodes par semaine. Ceux-ci fonctionnent comme un puzzle dont les pièces éparpillées seraient retrouvées une par une dans le désordre le plus complet. Au lecteur de les imbriquer pour révéler le message qu’elles contiennent et ainsi reconstituer l’histoire en tant que tel. L’auteur de ces « fragments », Hugues Canetti, a accepté de répondre à mes questions. De quoi en apprendre plus sur la genèse de ces textes et sur l’auteur lui-même.

Francis Thievicz : Hugues Canetti, vous êtes l’auteur d’un ouvrage sur Helena Blavatsky, vous publiez une revue d’entomologie et vous préparez un essai sur Joseph Smith, pourtant vous vous êtes mis à la rédaction de récits fantastiques. Pourquoi ce glissement vers la fiction ?

 

Hugues Canetti : Qui vous parle de fiction ? Je ne serais pas si catégorique. La démarcation entre fiction …

 

La suite ici :

http://www.heresie.com/canetti.php

20
Mai

A quelques mètres du paradis

   Ecrit par : thievicz   in Non classé

Ce fut à Charles Nodier que l’un de ses amis confia avoir songé à s’envoler en ballon jusqu’aux cieux. En rêve il serait arrivé si proche des limites du firmament qu’il ne lui restait que quelques mètres pour y grimper…

Nodier y avait réfléchi et aurait conclu qu’il suffit de quelques marches sur un aéronef pour ne plus avoir aucune limite. Cet idée nous l’avons réalisée !

 

avion-plein-ailes

… Évidemment nous n’avons jamais pu le faire voler, ce coucou. Mais tout de même…

Il en est pour défiler dans les rues agitant des clochettes pour annoncer le péril de la fin de la civilisation, d’autres pour mettre en garde contre la fin de la race, d’autres pour mettre en lumière le déclin de tout.

Mais qui les écoutera, qui prendra place sur le champ de bataille, sinon les membres de la confrérie des flasques microcéphales ?

Cette civilisation nous désirons la voir disparaitre, elle et ses membres égocentriques, concupiscents, abjectes, dépourvus d’idéalismes, de pensées, de rêves, de métaphysique, sclérosés dans le présent. De cette civilisation qui montre le firmament en expliquant qu’il est vide parce que l’humain n’y régule rien, de cette civilisation dont la seule fierté est de se féliciter elle-même de ses valeurs trop décadentes pour encore avoir de l’intérêt même pour les décadents, de cette civilisation technique et inesthétique, de cette civilisation bruyante, vulgaire, de cette civilisation nous voulons les cendres pour les répandre dans un abîme sans fond.

La fin de tout n’a que trop duré. De chaque civilisation nous attendons les cendres. Dans les quiétudes épurées nous serons lyriques et aurons voies dégagées pour laisser revenir l’onirisme en exil.

Devrions-nous lever un doigt pour sauver ce monde que nous nous couperions les mains.

lyre

9
Mai

Le projet SETI est une fraude

   Ecrit par : thievicz   in Non classé

La vie extraterrestre a toujours fasciné, alimenté les fantasmes, les espoirs et les effrois.

Ce fut Camille Flammarion qui, le premier, mit en place un système de détection de vie extraterrestre de la manière la plus évidente qui soit : une clairvoyante au sein d’un réseau métallique en forme de parabole renvoyant à son esprit toutes les ondes cosmiques.

SETI