Le site officiel, conforme aux normes sanitaires

Mois : janvier 2018

Offensive Belge

Une trace gluante

 » J’ai lu l’anthologie Sur les traces de Lovecraft volume 2. Mon vieux il y a de ces horreurs là-dedans !

– Ah ! Ne m’en parlez pas, tous ces personnages pathétiquement humains qui grouillent, s’effraient d’un rien, se perdent dans un pauvre angle non-euclidien, abandonnent la raison sous l’effet d’une misérable torsion de l’espace-temps, se rattachent à leurs misérables vies comme des moules à leur rocher… J’en ai vomi de l’encre.

– Quelques sublimes apparitions se devinent néanmoins, de belles créatures cosmiques, des perspectives chaotiques, des goéties blasphématoires, mais cela ne suffit pas à me faire chevroter.

– A moi non plus, allons trouver l’un des auteurs et le tourmenter dans ses rêves!

– Ensuite nous rendrons fous les lecteurs.  »

 

Le Novelliste

Si cette couverture vous donne envie d’en apprendre davantage sur cette revue : https://novelliste.redux.online/catalogue/le-novelliste-01/

 

Et en guise d’argument :

Certains sont les descendants de Yeshua Ben Yossef, d’autres sont nés en Argentine avec une moustache et un brassard frappé d’un symbole tribal, et encore d’autres ont pour arrière-arrière-grand-mamie une comtesse hongroise adepte des bains sanglants. A chacun son héritage à charrier… Mais si vous êtes avides de savoir pourquoi je peux être fier de mes origines, alors jetez-vous sur L’arrhénotoque (hélas écrit par La Verdière, mais on ne choisit ni ses ancêtres ni ses biographes…), entre autres bonnes nouvelles à l’ancienne celle-ci fleure bon la tératologie et les joyeusetés décadentes. Concernant tout le reste de ce numéro je vous laisse le découvrir par vous-même.

 

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par

RSS
Follow by Email