16
Avr

En guise de distraction

   Ecrit par : thievicz   in Non classé

« En voilà une mine déconfite…

– Connaissez-vous cette démonstration de l’automate joueur d’échecs que nul n’arrive à battre que les forains présentent ?

– On ne peut mieux !

– J’ai été parmi la foule qui s’est fait ridiculiser, et je n’aurais pas été plus contrit si je n’avais découvert qu’il n’est aucun automate mais…

– Mais une petite femme cachée à l’intérieur.

– Comment savez-vous ? Et comment fait-elle pour tant dominer tous les autres joueurs ?

– Une femme à barbe lui souffle des mouvements.

– Deux femmes ne valent pas un mâle.

– Certes, mais un homme souffle à la femme à barbe.

– Mais tous ces maîtres d’échecs qui ont perdu ?

– Vous donneriez cher pour savoir, n’est-ce pas ?

– En effet.

– Qu’avez-vous vu, exactement ?

– Une foule patientant devant la pièce où se trouvent l’échiquier et l’automate. Et les joueurs qui en sortent tous penauds.

– Ils en sortent tous penauds car je m’occupe des autres.

– Des autres ?

– Ceux qui ne se font pas pulvériser par les pions finissent avec moi : je les soudoie, et ceux qui n’acceptent pas…

– Eh bien ?

– Je leur trouve une place de cascadeur pour notre numéro de catapulte.

– Bien, bien… Mais pourquoi m’avouer tout ceci ?

– Parce que personne n’a gagné depuis deux jours et nous manquons de boulets. »

 

Cet article a été publié le dimanche 16 avril 2017 à 16 h 32 min et est classé dans Non classé. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire