Articles tagués ‘thievicz’

18
Déc

Offres promotionnelles sur le Club de Curiosités

   Ecrit par : F.Thievicz   in Non classé

Soyez originaux, cette année épargnez à vos amis de pitoyables cadeaux de fin d’année et offrez plutôt des horreurs à vos ennemis. Certes, vous avez sept milliards d’ennemis, mais ne vous faites aucun soucis! Je vous offre de mon côté pas moins que 0% de réduction sur tout le Club de Curiosités, profitez-en pour adresser à vos ennemis de ces répugnants recueils!

***

Suicide Club et autres curiosités

 

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

ou sur

Les vanités et autres curiosités

 

« J’ai besoin du pire, du plus exécrable des rapports du Club de curiosités. De ce qui est impubliable et abominable, de ce qui défie la raison et la morale! Des cadavres ou au moins de morbides moribonds, des monstruosités, de l’immoral… » Format roman (15,24 x 22,86 cm),  nombreuses illustrations. 149 pages

Chez Lulu.com Disponible chez au prix de 10 Euros (hors frais de port) en cliquant sur le bouton bleu ci-dessous  :

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

ou sur

********************************************************************************************************************************

Disponible Aux Editions de l’Antre

 

5
Mar

Prenez du bon temps

   Ecrit par : F.Thievicz   in Non classé

Voici votre thé aromatisé. Faites attention il est très chaud.

Ne restez pas debout, prenez donc cette belle chaise et rions ensemble…

 

 

7
Fév

Gentleman bar fight

   Ecrit par : F.Thievicz   in Non classé

Voici comment se battre en gentleman dans un pub du Surrey. Le jeu de jambes chers amis, le direct du gauche, pas avec le revers de la main!

23
Jan

Un entretien et un duel avec moi-même

   Ecrit par : F.Thievicz   in Non classé

J’avais décidé de m’entretenir avec moi-même, me poser des questions et livrer des réponses pertinentes, des aigreurs opiacées, des crachats de bonnes humeurs. Mais à peine avais-je commencé par un « Bonjour Francis Thievicz, pourriez-vous vous présenter brièvement à nos lecteurs » que mon interlocuteur s’en était allé… Imaginez mon étonnement!

Quelques jours plus tard je le croise, ce cuistre, juste là, derrière un miroir avec son hideux visage posé au sommet de son buste avachi sous le poids de sa médiocrité, et le bougre m’e gratifie d’un soufflet, s’adressant à moi avec une certaine véhémence :

« Pourquoi êtes-vous parti?

– J’étais resté à ma place, c’est vous qui vous en êtes allé!

-Puisque c’est ainsi nous devrons en passer par les armes pour sauver l’honneur.

– Alors une seule arme suffira puisque nous sommes la même personne.

– Voilà donc qui met toutes les chances de mon côté! »

Et puisque nous n’arrivions à nous serrer la main je dus placer le canon dans ma bouche, ah! je pensais qu’ainsi je lui percerais la boite crânienne pour en retirer le pus qui lui sert de cervelle, et… Damn! c’était son doigt à lui qui avait appuyé sur ma queue de détente!

 

8
Jan

Nictsche Nicht Nieche Nic…

   Ecrit par : F.Thievicz   in Non classé

 » Nietzsche, ne connaissez-vous pas?

– Vous prononcez mal : Nice, et non niétche.

– Je prononce parfaitement, mon cher : Nietzsche.

– Mais de quoi me parlez-vous alors?

– De cet automate étrange, un secoueur d’idées.

– Mais c’est bien sûr… cette machine qui s’est détraquée sur la fin, de gros fils brûlés sous l’échappement nasal, le fameux automate qui passa pour un humain très humain. »

Nice

30
Déc

Manchotes, je vous aime

   Ecrit par : F.Thievicz   in Tératologique

Pourquoi ne courtisé-je que les manchotes?

Ce n’est pas seulement parce qu’elles sont moins exigeantes, même si certes cela n’est pas une donnée anodine. Non, c’est parce qu’il est impossible de leur passer la bague au doigt.

 

26
Déc

Au milieu de tout

   Ecrit par : F.Thievicz   in Non classé

La curiosité n’est pas partout, souvent même elle est ailleurs…

 

Il est un lieu de démence, où la vésanie souffle en furieuses rafales, où des continents flottent au-dessus de l’horizon, où d’insondables gouffres plongent dans les entrailles de cette lande inconnue de tous. Un lieu de solitude fulgurante, où même les étoiles n’osent luire avec trop d’éclat, où dans la nuit se meuvent des ombres fugaces de spectres éthérés, où certaines couleurs ont été bannies.

 

Plus je suis loin de tout moins j’ai l’impression d’être au milieu de rien.

 

 

On prétendrait que je suis l’un des fantômes qui hantent ce plateau, si du moins on osait y venir se promener ici…

29
Août

Le Pr. Robert Polson est formel!

   Ecrit par : F.Thievicz   in Non classé

Le professeur Robert Polson a mené des études stupéfiantes : lire les livres relatant les aventures du Club de curiosités augmente indubitablement la chance de gagner aux jeux d’argent!
Épargnez à votre descendance l’opulence : ne lisez pas les excréments imprimés de cet immonde mécréant de Thievicz.

30
Juil

Tu es poussière

   Ecrit par : F.Thievicz   in Curiosités

Arthur Pumfree a voulu prendre au pied de la lettre la formule Tu es poussière et tu redeviendras poussière.

« Je me félicite qu’il n’ait pas procédé à sa transformation chez nous; ça m’en aurait fait du ménage! » se réjouit Magdaléna, son épouse désormais veuve.

13
Juil

Le droit de vie et de mort

   Ecrit par : F.Thievicz   in Collection Privée

« Luttons pour le droit de grève, le droit des femmes, le droit d’accès à l’information, le droit de vote, le droit du sol. Luttons pour les droits d’auteur. Luttons pour le droit d’accès au logement et à l’éducation, le droit de cuissage, le droit de libre échange, le droit de la propriété privée, le droit de liberté de culte, le droit de nudité, le droit de rire, le droit de mariage…

Mais le droit de mort, le droit de suicide, ah ça non! Battons-nous pour le droit d’agoniser, le droit de rester en vie, le droit d’attendre, le droit de s’ennuyer, le droit de vivre, pourquoi pas le droit de crier… Battons-nous pour que ceux qui sont las de la vie soient enfermés dans un asile de fou plutôt que dans un cercueil! Battons-nous même pour que les vampires ne puissent pas se planter un pieux dans le cœur et qu’ils soient obligés de goûter à l’éternité. Battons-nous pour que ce qui nous attend chacun puisse se conduire avec la dignité humaine, acharnement et bravoure. Seuls les chiens se font euthanasier!

S’ils veulent périr, après tout, ils n’ont qu’à commettre des crimes monstrueux, et trépasser les mains armées face aux forces de police! Et s’il n’est que blessé, il aura droit de vivre en prison dans des conditions décentes car nous avons lutté pour les droits de l’hygiène.

Personne ne devrait avoir le droit de choisir sa mort, puisqu’il n’a pas choisi de vivre… »

Humanistement vôtre, un démocrate qui sait mieux que vous ce qui est bon pour vous