31
Juil

Viktoriya

   Ecrit par : thievicz   in Non classé

Ne crains rien de la chaleur ni de l’élégance lorsqu’il s’agit de soigner par la mort cette maladie dont sont infectés tes ennemis ! A chaque duel suffoque sous ton armure, non par un pathétique besoin de ramper dans la vie mais pour plus longtemps pouvoir combattre.

La lâcheté est le soucis des moribonds. Demande-leur, lors d’une séance, si leur fantôme se soucie encore de l’honneur désormais que les vers imitent l’œuvre de ta balle.

 

Cet article a été publié le mardi 31 juillet 2018 à 20 h 54 min et est classé dans Non classé. Vous pouvez suivre les commentaires sur cet article en vous abonnant au flux RSS 2.0 des commentaires. Vous pouvez faire un commentaire, ou un trackback depuis votre propre site.

Laisser une réponse

Nom (*)
Courriel (ne sera pas publié) (*)
Site
Commentaire