Souper Solognot de Marie La Louve

Souper Solognot de Marie La Louve Ennordres, 4 mars 2023

Souper Solognot de Marie La Louve

Spectacle conté par Marie du Berry qui fera revivre l’héroïne d’un roman célèbre dans le monde entier et évoquera son modèle, Marie Vannier, âgée de 80 ans, rencontrée par l’écrivain Claude Seignolle à Ennordres pendant la Seconde Guerre mondiale.

D’après le roman de Claude Seignolle.

 

La maison du poëte – collection Claude Seignolle – – Tableaux & Objets d’Art – Mardi 24 Janvier

Le 15 novembre, à Drouot, sous le même marteau, la collection de manuscrits et autographes de l’écrivain et éditeur recevait un bel accueil. Pour ce second opus, place aux tableaux et aux objets de décoration.

Des portraits de l’école française du XVIIIe siècle, des ex-voto de marins, des bustes en plâtre et en terre cuite – dont celui de la marquise de Hautefeuille en Diane (voir photo), des plaques de verre pour lanterne magique, des enseignes… le contenu de ce passeur d’histoires et curieux insatiable aurait-il des allures d’inventaire à la Prévert ? Né et ayant grandi à Périgueux, Claude Seignolle (1917-2018) garde de ce terroir au riche patrimoine préhistorique un goût pour l’archéologie et les fouilles, qu’il pratique dans les terrains en friche dans les environs de Châtenay-Malabry, où sa famille est venue s’installer. De la collecte des cailloux à l’exploration de la mémoire paysanne, il n’y a qu’un pas, que l’écrivain franchit, puisant dans celle-ci la matière de nombreux ouvrages de folklore, romans, recueils de nouvelles fantastiques, essais, anthologies de contes populaires. Le goût des objets anciens ne l’abandonnera jamais. Transformant son appartement, qui lui sert de bureau, en un lieu magique, il accumule des objets en tous genres – tous ayant une âme – permettant d’imaginer leur histoire, et celle des hommes qui les ont fabriqués. Des vestiges du quotidien que l’on pourra s’offrir aujourd’hui, moyennant quelques dizaines à quelques centaines d’euros. Voire plus si affinités…

Mardi 24 Janvier 2023 13:30

Hôtel Drouot : salle 1 – 9, rue Drouot – 75009 Paris

Télécharger le catalogue

 

Jean-François GUIVARCH (XXe siècle) Portrait de Claude Seignolle au clair de lune portant un chapeau de sorcier Encre et gouache sur papier signée en bas à droite 18 x 12 cm
École française de la fin du XVIIIe siècle Portrait présumé de Nicolas Edme Restif de la Bretonne Huile sur panneau octogonal 26 x 19 cm On y joint un dossier d’étude Ce portrait a été utilisé en couverture du livre de Daniel BARUCH sur Restif de la Bretonne aux éditions Fayard
Raie séché dit «Jenny Haniver» ou «Jeune… – Lot 181 – Gros & Delettrez Raie séché dit «Jenny Haniver» ou «Jeune fille d’Anvers» Mexique, Acquapulco. Présenté dans un cadre en bois doré Haut : 23 cm
Tresse de cheveux de Delphine de la rue Maubuée coupée et donnée par elle à Claude Seignolle à l’aube de leurs 16 ans Relique du cœur et du rêve. Présentée dans un cadre ovale à vitre bombée. Longueur 56 cm

Cadre souvenir contenant un moulage en plâtre de la main de Chopin tenant sur une partition, reposant sur un fond de velours rouge partiellement capitonné
Fin du XIXe siècle
40 x 49 cm.
Louis-Jaques GUIGUES (1873 – ?) Portrait de jeune femme Épreuve en terre cuite signée reposant sur un piédouche en marbre Haut : 48 cm. Éclats
Bras reliquaire en bois sculpté polychrome… – Lot 325 – Gros & Delettrez
Bras reliquaire en bois sculpté polychrome et doré laissant apparaître un morceau d’os du bras
Entouré d’inscriptions latines.
XVIIIe siècle
Haut 48 cm. Éclats et petits accidents
Plaque émaillée bleue sur fond blanc « terrain gardé par des chiens-loups »
20 x 30 cm
École italienne du XIXe siècle
Les damnées
Terre cuite polychrome marquée au Dos : « St G. Garozzo. In Cat »
Haut : 28 cm. Accidents et manques
Trois fragments présentés sur socles comprenant une main en bois polychrome, une tête d’enfant joufflu et une tête de moine en terre cuite, présentés sur des bases en marbres
Haut : 10 à 30 cm. Accidents
Christ en croix en bois sculpté polychrome Travail populaire de la première moitié du XXe siècle Haut : 52 cm
Buste d’Homère
Dans le goût du XVIIIe siècle
Portrait de Casanova
Pastel
74 x 56 cm

 

 

Le diable en sabots

Dans un village hors du temps d’une campagne non identifiée, un étrange homme en noir arrive, se présentant comme l’ami du mécanicien qui vient de se suicider, pour une raison mystérieuse. « Le Faucheux », comme l’appellent les villageois, s’avère aussi être un très bon mécano et s’installe dans la maison et l’atelier de son ami après les avoir rachetés à la veuve. Tout le village l’épie comme Nicole, une voisine, qui le trouve même très à son goût mais le Faucheux refuse ses avances ; comme Jeanne, dite la « Benette », qui saura le séduire et à son contact, se transformera ; comme Marie-Fer, la désenvouteuse qui voit en lui un rival, ayant deviné ses dons de guérisseur, et puis comme Monge, fou de jalousie de voir « Benette » lui échapper, et qui entrainera Jean-Paul, le mari de Nicole, jusqu’à la tentative de meurtre.

Roc ou la malédiction – Daniel Wronecki

Adaptation de la nouvelle de Claude Seignolle, « Le Diable en sabots ».

Dans un vieux village isolé et sauvage du Causse du Larzac, un étranger doté semble-t-il de pouvoirs mystérieux, vient s’installer et troubler la quiétude des habitants.
Poussé par on ne sait par quelle impulsion ou lassitude de vivre, Christophe, le forgeron du village met fin à ses jours.
Au même moment, un homme étrange, inconnu au village, déclare aux aubergistes qu’il est forgeron et qu’il a l’intention de s’installer.
Il rend visite à la veuve du forgeron. Elle lui cède la forge, fascinée par l’or qu’il lui propose. Il réussit à apprivoiser Benette,
une adolescente un peu simple d’esprit qui le regarde travailler. Un peu plus tard, tout le village escorte l’ancien forgeron jusqu’à sa dernière demeure,
excepté Roc, le nouveau venu. Un étrange malaise s’empare des habitants.

uptobox.com/dawofqfdu3sd

Hypnos. Revue italienne de littérature étrange et fantastique. Tome 10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un numéro très spécial pour célébrer la dixième parution du magazine, uniquement du français fantastique.

INDICE DE VOLUME

  1. La fabrique de Imaginaire , Éditorial
  2. « L’enfant voleur », par Erckmann-Chatrian
  3. « L’esquisse mystérieuse », par Erckmann-Chatrian
  4. L’univers fantastique d’Erckmann-Chatrian , par Danilo Arrigoni
  5. Une étrange histoire de l’art. Salle deux : La beauté méduse , par Ivo Torello
  6. « La princesse sous verre », de Jean Lorrain
  7. « La princesse fleur des neiges », de Jean Lorrain
  8. Les princesses de Jean Lorrain , de Claudio Di Vaio
  9. Rachid Boudjedra et la dimension méditerranéenne du fantastique européen , par Tarek Bouaziz
  10. « L’objet de vénération », par Claude Lalumière
  11. La littérature de la terreur en France , par Cesare Buttaboni
  12. Claude Seignolle. La légende occulte du fantastique français , par Cesare Buttaboni
  13. Le loup-garou », de Claude Seignolle

http://www.edizionihypnos.com/home/101-hypnos-rivista-di-letteratura-weird-e-fantastica-vol-10-9788896952863.html?search_query=seignolle&results=2

Lectures autour de la Sologne

La municipalité de Pierrefitte, Pirkko Turunen, première adjointe et Mathias Hébert (à l’initiative) ont organisé une soirée lecture, mardi soir. Il était proposé de « venir partager le texte de votre choix sur la Sologne ». Pierre Aucante était l’invité, lui qui connaît si bien la région.
Ainsi, Rosine est venue lire quelques vers du poème Fuite en Sologne de Victor Hugo, véritable carte postale de la Sologne, Mathias des extraits du Raboliot de Maurice Genevoix, Pirrko avait choisi le livre En Sologne de Claude Seignolle, Odile a évoqué quelques pages du livre de Marieke Aucante En écartant les branches, histoire qui lui a rappelé des souvenirs d’enfance, Pascale, « amoureuse de la Sologne », a chanté La Sologne a cappella.
Après chaque ouvrage, une discussion se tenait avec Pierre Aucante, incollable sur la Sologne et sur les auteurs. On a parlé du loup, des grillages, de la chasse, de la manière dont les habitants se réunissaient autrefois dans les villages.
Une vingtaine de personnes était présente, toutes ont trouvé cette soirée agréable et aimeraient participer à d’autres lectures, sur d’autres thèmes.

Source : https://www.lanouvellerepublique.fr/loir-et-cher/commune/pierrefitte-sur-sauldre/lectures-autour-de-la-sologne