Le site officiel, conforme aux normes sanitaires

Auteur : heresie Page 1 of 56

La porte sans fin et autres zeppelineries

Vient de paraître à La Clef d’Argent :

La porte sans fin et autres zeppelineries, recueil de Francis Thievicz.
Préface de Sylvain-René de La Verdière.

«Je suis le plus éminent spécialiste en tout ce qui concerne l’occulte. Par les transes, les drogues, les méditations, et bien d’autres moyens, j’ai pénétré des contrées prohibées, franchi des frontières imperméables aux âmes, frayé dans des marasmes interdits.
– Tout de même, je me sens obligé de…
– Cessez vos mises en garde, trop longtemps ai-je parcouru cette Afrique où l’on fait danser les objets, trop long fut mon séjour à Prague, trop interminable ma retraite dans les temples secrets et maudits de Syrie, pour qu’encore je puisse m’effrayer de quoi que ce soit. Comprenez que…»
J’entrouvris le livre et contemplai le visage de l’arrogant blêmir.
«Qu’est-ce que… Cette musi… Pourquoi? Est-ce un visage? Combien sont-elles? Elle est en train de… Ces syllabes… Le s…»
Il bredouilla encore quelques mots incompréhensibles avant de régurgiter une mousse noire et aller gésir au sol en gesticulant quelque danse extatique.
Désormais, il se consacre à l’horticulture et passe son temps libre à composer des dioramas.
Mais, cher lecteur, vous êtes bien moins couard et sensible que lui…

On sait peu de choses à propos de Francis Thievicz si ce n’est qu’il fut l’annaliste du Club de Curiosités, une assemblée d’individus farfelus versés dans la tératologie. Thievicz est lui-même un monstre, bizarre, maladif, perturbant, qui sait instiller un on-ne-sait-quoi d’addictif, comme une envie d’en savoir toujours plus, de guetter l’impensable pour se laisser surprendre un peu plus à chaque nouvelle lecture.

Avec la complicité littéraire de Sylvain-René de la Verdière, Céline Maltère, Hugues Canetti et Léon Tolstoï.

Bientôt disponible en langue aklo …

Altruisme

Le club et autres curiosités

Le club et autres curiosités

 

Francis Thievicz est mort ! Ne priez pas pour lui ! Lisez ses livres !

L’homme singe dégénéré (1893)

Francis Thievicz, la seconde vague

« C’est une montagne et une muraille tout à la fois.
C’est l’édifice le plus mystérieux des architectes.
C’est le Colosseum de la nature ;
c’est Francis Thievicz. »

« Saut mortel depuis la tour Eiffel » avec Franz Reichelt

 

Fait a Paris le 3 février 1912
Je soussigne fait don de tout ce que jé posede a Madame Luise Schillmann emploiye depuis de longsanné pour le devoument et les service quel me rendu. Et jé l’autorise de toucher tout le factures reste non paye et garder le montent en plus jé voudrais que dans le cas mon invention porterai le fruit que on verse a cet personne un rente anuelle de quinze cent franc dan le cas mon invention rapporterai moin de troi mille franc, Madame Luise Schillmann ne Reis doit partageravec mes parent en 2 partis égale. mai jé vous prie de faire savoir a me parent que jéne voudrai jamai que ma seur Katarina ne touche qelque chose.
jé vous prie don Madame Schillmann de bing executer ma derniere volonté et exusé moi de la douleur quel je pourrai vous causer.
envoyé mes vetement a mon père ainsi mes bijou
ma bague et montres.
en vous embrassan bin sincerement
Reichelt
8 rue Gaillo

Journée des mères porteuses

Journée des femmes ventriloques

Page 1 of 56

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par

RSS
Follow by Email