« Je suis allé voir cet écrivain réécrire des passages de son livre. Ah, quelle expérience! cela n’a rien à voir par rapport à quand on le lit sur un ouvrage édité en série à partir d’un jet solitaire. Le voir pour la énième fois recopier les mêmes mots pour son public, tel un acteur… c’est tout bonnement exquis, si bêlement beau. Les musiciens devraient le faire aussi, les politiciens, les religieux, les commères, les rats de salon,  les… Enfin tout le monde devrait inlassablement répéter pour un public ce qu’il a fait pour lui être un orgue de barbarie, c’est tellement vrai, tellement authentique, tellement moins artificiel que lorsque c’est exécuté pour le pitoyable amour de l’art. Les ermites qui écrivent sur des feuilles d’arbre… des feuilles d’arbre!, si cela ne tenait qu’à moi ils seraient enfermés en asile parmi d’autres ermites à écrire sur des feuilles de papier, en groupe, pour un public de surveillants, de médecins et de visiteurs! Personne ne devrait être autorisé à être seul ou à faire des choses pour soi, c’est de l’égoïsme. »

Jean Martin, amateur éclairé en art

Imaginé par Francis Thievicz (qui ferait mieux de trouver des manières plus romanesques, intéressantes et intelligentes de cracher sur les gens, voire d’enfin se remettre au fantastique pur. M’entends-tu, navet pourrissant?!)

 

 

Bonus avec peu de rapport avec l’article sinon la notion « d’art en direct », trouvé sur le site du Figaro , commentaire à un article sur un groupe de musique qui vaut d’ailleurs bien le détour : Le commentateur (probablement un punk intégriste) en fait la promotion malgré-lui; en tous cas j’ai du mal à imaginer meilleure publicité que quelqu’un qui écrit cela :

Ce groupe de musique symbolise les excès et la démence. Le chanteur du groupe, disparu à 27 ans, était malade et drogué. Un comportement inadmissible. Aujourd’hui, ce n’est pas un exemple pour les jeunes. Indignez-vous !

Que doit dire ce brave lecteur/commentateur prototypique à propos de Maupassant? (Pour plus d’informations sur les derniers jours de Maupassant : http://www.maupassantiana.fr/Documents/articles_bio_chronologie.html) Quelque chose dans ce goût, j’imagine :

Cet écrivain symbolise les excès et la démence. Morphinomane, éthéromane, mêlant surnaturel et crimes dans ses récits misanthropes, il a même fait l’ignoble apologie de la mort volontaire dans l’une de ses nouvelle, pour finir par tenter de s’ôter sa propre vie en se tirant cinq (ou six) balles de revolver dans la tête puis en s’égorgeant, de plus il est aussi probablement meurtrier (nous ne savons s’il a utilisé une boule de billard ou une autre arme). Aujourd’hui ce n’est pas un exemple pour les jeunes. Lisez le très intéressant Stéphane Hessel.

Allez vous faire soigner, ne vous droguez pas – sinon avec du tabac, du café, du vin ou des cocktails – n’écrivez et ne pensez qu’au succès social, qu’à la politique, soyez des exemples pour tous ces gens qui ne savent s’avoir eux-mêmes pour exemple, et indignez-vous de tout ce que l’éthique réprouve, oubliez qu’une chose peut en entrainer une autre et que les conséquences ont aussi des conséquences : le bien c’est bien, le mal c’est mal, un point c’est tout. La vie est longue, marchez dans les clous (hey, Le cercle des poètes disparus c’est bien beau mais à un moment il faut grandir), main dans la main, avec vos compagnons de route, nien nien nien, tra la la la.

*

Liste des écrivains à ne pas prendre pour exemple, si vous voyez vos amis avec un ouvrage de ces vilains, giflez-les :

Maupassant – Drogué, fou, suicidé

Cioran – N’a été salarié qu’un an dans sa vie, immigré roumain, parasite social

Lovecraft – N’a jamais eu aucun emploi, n’a jamais publié un seul livre de son vivant

Albert Caraco – Immigré juif, n’a jamais occupé un seul emploi, pessimiste

Robert E. Howard – Suicidé, n’a jamais été salarié (une théorie selon laquelle il aurait été barman pendant quelques jours?)

F. Nietzsche – N’a occupé d’emploi qu’une dizaine d’années avec très peu de succès (emploi quasiment fictif), a fini complètement dément et catatonique.

Ladislav Klima – Incarnation de la démence, ivrogne volontaire, mis au ban de tous les établissements d’enseignement d’Autriche

Jean Lorrain – Syphilitique, drogué, décadent

Alphonse Rabbe – Syphilitique, opiomane, suicidé

De Nerval – Séjours en prison, dément, suicidé

Leopardi – Tentative de suicide, poète, pessimiste, sans emploi connu

Lautréamont – Immigré, poète maudit (maudit soit-il!), pauvre

Maïakovski – Suicide à la roulette russe

Thomas de Quincey – Opiomane, lakiste (donc pitoyablement romantique et anti-productiviste), a écrit « L’assassinat considéré comme l’un des beaux arts »

Gogol – Comme son nom l’indique, écrivain fou, dépressif chronique, s’est laissé mourir, a été enterré vivant (selon la légende du moins; bien fait!)

Jules Déroute – N’a jamais existé, et c’est tant mieux pour tout le monde!

Etc…