Extrait du journal Le crépuscule du siècle (journal de seulement trois numéros à faible tirage) , Novembre 1904,
signé L’arquebusier, pseudonyme du syphilitique, sans qui Le club de curiosités aurait peut-être sombré dans le bon esprit.

Il est une gangrène de l’esprit qui court actuellement chez certains politiciens, intellectuels autoproclamés et autres prophètes sociaux : le malthusianisme, ou, pour être plus clair, la régulation des naissances.
En voilà une hérésie!
D’abord on aboli l’esclavage et donc on oblige l’homme civilisé à travailler. Mais ouloir lui interdire de procréer et ainsi suppléer à son incapacité à envoyer un sous-homme besogner à sa place, n’est-ce pas une forme de despotisme? Quiconque est en capacité de produire des mains qui iront besogner à sa place ne devrait manquer cette occasion sans être envoyé à un aliéniste. Si c’est cela la république revenons à la royauté et aux systèmes féodaux qui avaient au moins l’honnêteté d’affirmer leur mépris du citoyen et où le servage était clairement nommé.
En second lieu nul n’est censé ignorer la bonne parole de Mirabeau, député du Tiers état, qui dit lors de cette fantasque année 1789 : « Tout citoyen a le droit d’avoir chez lui des armes et de s’en servir, soit pour la défense commune, soit pour sa propre défense, contre toute agression illégale qui mettrait en péril la vie, les membres ou la liberté d’un ou plusieurs citoyens » et à qui on rétorqua que la possession d’une arme était une liberté politique et civile allant de soi. Pourtant l’accès aux armes est fort pénible voire impossible pour ceux qui osent tenter de faire jouer leur droit, car nul n’est censé ignorer la loi sinon les législateurs qui tremblent à l‘idée d‘un peuple armés d‘autre chose que du droit de vote. De fait comment se protéger sans avoir une vaste famille pour être capable de répliquer en cas de vendetta, ou seulement avoir de petites mains expertes et agiles au couteau pour couper les tendons d’un voleur?
Certains parmi les adhérents aux thèses de Malthus évoquent la possibilité d’user de cette pratique médicale que l’on nomme vasectomie et qui ne consiste pas en autre chose qu’en l’extraction des testicules. Mais outre les problèmes éthiques, ces hommes dépourvus d’attributs, auront-ils le droit de vote? Auront-ils les non-droits des femmes ou seront-ils de véritables et dignes citoyens?
Non, le malthusianisme n’est pas une solution tant que certains problèmes n’auront été réglés, à savoir le rétablissement du juste esclavage et le droit appliqué de tout un chacun (du moins tout véritable homme à la peau non basanée et dûment pourvu d‘un prépuce) à pouvoir acheter des armes modernes, ainsi qu’une action cohérente de régulation de la population : c’est la femme qui doit être infertile, et en priorité la femme pauvre.
En attendant un monde qui saurait enfin réguler sa vésanie (bien que la rupture des relations diplomatiques avec le Vatican soient louables n‘oublions pas la honteuse dernière Entente Cordiale!), ne régulons pas les naissances et laissons faire. Qui sait, les famines et les épidémies sauront peut-être un jour triompher et laisser la place aux nobles de cœur et d’esprit, tel votre serviteur.
L’arquebusier

Please follow and like us:
0
20
Pin Share20