Archive de la catégorie ‘Médecine’

17
Jan

Tranche de vie

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine

Je ne pense absolument pas qu’il soit mort : c’était un démiurge, un chercheur, un rêveur, ce genre de personne ne meurt pas puisqu’il n’existe pas vraiment.

Il avait lu, je ne sais où, chez Schwob je crois, ou dans l’un de ses songes, l’idée qu’il pourrait exister un monde dépourvu de troisième dimension, un monde plat. Voilà pourquoi l’on pourrait croire que les lamelles de son corps passé par le tranchoir de précision qu’il avait lui-même élaboré sont autant de preuves de son trépas. bande de sots ! Il n’est pas décédé : il est passé dans un monde à deux dimensions spatiales !

Je ne comprends pas. Qu’une personne syphilitique copule avec une autre saine, ça d’accord, mais deux personnes saines ensembles, ou deux personnes déjà infectées, à quoi bon?

Toutes les maladies sont bonnes à prendre. J’aime offrir.

Stubbins Ffirth a prouvé que la fièvre jaune ne se transmet pas par les fluides (exception faite du lait maternel, d’après les dernières données). Mais à cette fièvre ajoutons l’herpès, les mycoses, la syphilis, la gonorrhée, le choléra, la phtisie, et bien d’autres. Le meilleur moyen d’être sûr est de goûter trois fois à un crachat (ou quelque autre sécrétion) avec un intervalle de dix minutes entre chaque dégustation, si le goût change radicalement c’est qu’il peut y avoir maladie. Les épidémies sont le plus souvent le fait d’empoisonnement collectifs, jouissons, jouissons comme des ânes.

Le syphilitique

Je ne veux pas jouer le pingre mais prenons toutes les maladies possibles tant qu’elles sont encore gratuites… Vous verrez que bientôt il va falloir payer pour une chaude-pisse.

Moïse le juif

13
Avr

Respectez les morts

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine

De la chambre froide au four crématoire, attention aux coups de chaleur! Respectons les morts et évitons-leur les chocs thermiques.

Notice hygiénique et anti-crémation de M. Léonard et du Dr. Riviera, militants de la cause de la putréfaction naturelle

Pensez-vous sincèrement que sur les bûchers funéraires ou dans les fours nous mettons réellement les corps ? Croyez-vous que dans les cercueils inhumés sous le plomb et le marbre sont abandonnées des chairs froides et inertes aux nécrophages ? Avec tous les étudiants en médecine, les occultistes, les nécrophages, nécrophiles, possesseurs de cabinets de curiosités, couturières en mal de cuir décadent et laid pour leurs clients extravagants, etc. dont regorgent nos contrées, ce serait pure démence de gâcher une telle denrée.

Par décence nous laissons les objets de valeur dans le cercueil, afin que les profanateurs ne soient pas floués et que le système reste en place, mais sinon la propriété biologique abandonnée nous en disposons à notre guise; 25% des gains éventuels sont déduits de la facture à la famille, 35% si c’est un lot de deux pièces.

Léonard

19
Jan

Souviens-toi de sourire

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine, Non classé

« Nous sommes tous destinés à cela… A l’étroit dans un cercueil mal étanche, mais suffoquant, sous de la terre anodine, prisonnier d’irrémédiables ténèbres, les viscères rongées par les fluides gastriques en attendant que les nécrophages ne viennent faire festin de soi. Là-dessous on va se régaler! Si tu colles bien ton oreille contre le sol tu pourrais même entendre la mélopée de la décomposition, des mélodies succulentes que certains béotiens interprètent de façon fort peu scientifique.

« Ce soir, ou dans quelques jours des nécrophiles, viendront probablement prendre du bon temps, profitant que des voleurs de cadavres auront dénudé la tombe et violé la sépulture en quête de quelques biens monnayables, une alliance, un collier, une dent en or… Ils voient bien que ce n’est pas une personne riche que l’on a abandonné ici, mais que veux-tu… Les criminels de cette trempe ne sont pas souvent bien observateurs ni bien logiques. Néanmoins ils coupent parfois des morceaux de chair qu’ils cuisinent par curiosité ou poussés par la faim, peut-être même que demain, lorsque tu voleras quelque pitance dans la cuisine d’un restaurant ce sera ta maman que tu mangeras, mais tu seras malade, car cette viande peu savent la préparer, cela m’a pris des années avant d’en maîtriser l’art.

« J’aurais aimé traiter plus longuement de la dégradation des chairs, de l’action des sucs sur les boyaux, la compression des gaz, et d’autres merveilles, mais je suis attendu pour une préparation mortuaire. »

Et Léonard, après avoir offert un sinistre baiser le front de la fillette bouleversée versant de nauséeuses larmes sur la fraîche sépulture de sa mère, s’en alla en sifflant un hymne funèbre composé sur une gamme impie.

 

Si les lèvres des asphyxiés virent au bleu c’est parce que c’est ce qui passe le mieux avec la langue tirée et les yeux écarquillés.

La mort ça n’arrive pas toujours qu’aux autres.

17
Jan

Don et moralité

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine, Tératologique, Victor Frankenstein

« Je ne comprends pas pourquoi je suis sur le banc des accusés. Après tout, est-il plus moral de ne pas donner de sucre d’orge à un enfant que de lui en offrir pour juste avant qu’il en goute le lui retirer? Le résultat est pourtant le même : l’enfant n’a aucune friandise, mais dans le second cas au moins il pleure, et c’est donc plaisant.

– Mais monsieur, vous divaguez. Vous êtes fou. D’autant plus fou qu’il ne s’agit pas de cela : vous avez greffé deux jambes difformes à une enfant et les médecins ne savent pas comment les lui retirer.

– Certes, mais avouez que c’est tout de même amusant au final.

– Cela n’amuse que vous!

– Vous dites cela parce que vous ne l’avez pas encore vue se gratter les genoux. »

16
Jan

Remèdes de grand-père Riviera

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine

Savez-vous que les chimistes et les grands industriels tentent de vous vendre des médicaments absolument inutiles? Ils ont entre autres choses tenté de museler le Dr. Riviera en l’empêchant de publier un article édifiant démontrant qu’un duel à mort au bâton soignait le rhume et la migraine.

Forcer une personne âgée et bossue à porter un sac de plomb soigne les brûlures à la langue! C’est l’évidence même, mais de nos jours plus personne ne s’en souvient.

Se laver les dents avec du piment haché et du vinaigre de cidre vaut de loin la meilleure des hygiènes intimes contre les maladies sexuelles. Quiconque prétendrait le contraire serait sans aucun doute un être malfaisant, ni plus ni moins.

Le sang de vampire évite les arythmies cardiaques lors de l’écoute prolongée d’un opéra de Wagner.

Manger sa soupe en aspirant bruyamment prévient les aphtes et renforce le foie.

Le linceul d’un cadavre apparu en spectre lors d’une séance de spiritisme pendant une pleine lune peut faire office de tissu anti-hémorragique efficace pour les hémophiles entre 7 et 34 ans. Pour les autres il est nécessaire que ce soit le linceul d’une jeune vierge dont le fantôme a été ferré dans les oubliettes d’un château.

L’onanisme calme les migraines fulgurantes.

Avaler les rognures d’ongles trempées dans de l’eau salée, surtout celles des pieds, sera tout aussi efficace que la chirurgie en cas de crise d’appendicite.

 

Le grand Dr. Riviera a établi qu’il existait une indéniable corrélation entre verglacer la cour de récréation d’une école et la chance aux jeux de hasard.

30
Déc

Tératologie élémentaire

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine

Peu seront nombreuses les personnes réfléchies qui n’affirmeront pas que les seuls bipèdes avec qui il est agréable d’entretenir un dialogue sont les oiseaux et les enfants. C’est en discutant avec l’un de ces derniers que ces paroles furent échangées :

« Pourquoi les dames elles portent des chemises qui font voir le dessus et le milieu de leurs nénés?

– Euh, je ne sais pas. Et toi tu sais? fis-je comme font les adultes en feignant ce qu’ils sont : ignorants.

– Pour dire qu’elles sont des filles.

– Oui, peut-être, mais ça on le sait déjà, on le voit à leur visage.

– Ah oui… Alors c’est parce qu’elles ont un nez entre leurs nénés! Si elles n’ouvrent pas leur t-shirt leurs nénés ils meurent parce qu’il ne peut pas respirer!

– Tiens, oui, peut-être, il faudrait vérifier…

– C’est pour ça aussi qu’elles doivent porter des jupes, elles ont un nez aussi à la place de notre bip, ou alors c’est pour que le bébé dans leur ventre ne s’étouffe pas. »

Que faire alors? Expliquer à cet enfant qu’il a raison et que les femmes sont des monstres à trois nez?

« Ou alors c’est parce qu’elles ont chaud, tentai-je.

– Mais les filles ça a toujours froid. »

Saperlipopette, les gamins… toujours à avoir réponse à tout. Alors c’est qu’il a raison : les femmes ont probablement trois nez, sinon pourquoi agiraient-elles ainsi? Je vais mener l’enquête!

Peut-on s’émanciper sans s’émansliper?

7
Nov

Relativisme opiacé

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine

« Est-ce de l’optimisme que de voir ma flasque de laudanum à moitié pleine?

– Eh bien tout dépend : en reste-t-il une quantité létale?

– Je ne sais pas, les dosages sont parfois bien imprécis.

– Alors buvez tout, vous verrez alors si vous êtes optimiste ou pessimiste.

– Mais, et s’il n’y en avait pas assez?

– Alors vous saurez qu’en plus d’être un optimiste vous êtres un malchanceux. »

 

13
Août

Pingreries d'opiomane

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine

 » Il se dit, à propos de Sarmadankua Nahasapeemapetilon, que la prodigieuse longueur de sa barbe ne serait pas la conséquence d’un pari qu’il aurait perdu, ni à quelque acte ascétique que ce soit, mais seulement à une avarice lui interdisant de se rendre chez un barbier ni même de payer ni ne serait-ce que louer des ciseaux.

– Pis : un matin je l’ai trouvé rampant sous mon lit, tentant de dérober l’urine de mon pot de chambre. Comme je l’avais attrapé par la barbichette et lui promittais de nouer son machin plein de poux à la rambarde de l’escalier pour le punir il m’avoua qu’il était opiomane et que pour économiser sur le narcotique il faisait infuser l’urine pour en extraire une manière de laudanum du radin…

– Mais voilà qui est tout à fait lamentable.

– En effet, lamentablement stupide. Tout le monde sait que faire infuser de l’urine d’opiomane détruit tous les alcaloïdes intéressants. Il faut le boire pure et encore tiède.  »

 

9
Août

Joy induction

   Ecrit par : F.Thievicz   in Médecine

« Je n’en pouvais plus de tout haïr, il me fallait tout aimer, voilà comment je suis devenu scatophile. Depuis je vis dans une allégresse permanente.  »

Manfred Schmit