Archive de la catégorie ‘Joseph Merrick’

7
Jan

Avant-garde artistique

   Ecrit par : F.Thievicz   in Joseph Merrick

« Je ne suis pas un artiste, je suis une œuvre d’art. »

Joseph Merrick, Elephant man, et d’autres poseurs après lui

 

Voilà qui, je l’espère, clôt tout débat sur les prémices de l’art moderne, tous ces copieurs/suiveurs déconstructivistes, futuristes, surréalistes, dadaïstes, cubistes, sphéristes, pyramistes, dodécaèdriste, etc… La première œuvre d’art moderne était Joseph Merrick!

 

Joseph, Elephant man, Merrick, il est jojo ou il est pas jojo? Iä iä Jojo fhtagn

 

Et parce que certaines femmes sont de grandes admiratrices du grand Jojo et qu’elles souhaitent lui ressembler sans avoir à passer dans les mains de chirurgiens esthétiques véreux, voici la méthode :

24
Déc

Menstruations avortées

   Ecrit par : F.Thievicz   in Joseph Merrick

Nous sommes tous des menstruations tardives, de 9 mois dégénérées, des croûtes de sang, des pertes blanches, noires, marrons, poilues, imberbes… Des menstruations corrompues par quelque pourriture exogène, voilà ce que nous sommes, nous, tous les animaux.

Bon anniversaire I.N.R.I… ou pas!

 

 

Astuce du jour : Parents, si vous ne voulez plus perdre vos enfants, clouez-les à une croix, ils y resteront jusqu’à votre retour.

6
Oct

Je ne suis pas un monstre

   Ecrit par : F.Thievicz   in Joseph Merrick, Tératologique

Je mesure deux mètres treize, j’ai un nez pourvu d’une seule narine, mes oreilles sont collées à l’envers, j’ai très exactement cent quarante cheveux et quinze poils de moustache, je suis un homme mais mes seins sont si opulents que je dois porter un corset, en guise de chaussures je porte des croûtes de fromage lacées avec des brins de paille, mon robinet à pipi fait des tortillons troués formant des bosses tâchées sur mon pantalon, mais jamais on ne m’a regardé de travers, jamais on ne m’a toisé comme si j’étais un vulgaire monstre! On pourrait croire qu’il en est ainsi parce que je vis dans une famille consanguine depuis cinquante générations qui vit recluse mais c’est faux, je crois que c’est parce que je suis aveugle, de plus j’entends les oiseaux ricaner quand je passe!

5
Juin

J. Merrick, modèle anatomique

   Ecrit par : F.Thievicz   in Joseph Merrick

La beauté est intérieure, dit-on… Parfois heureusement elle transparait à travers physionomie.

2
Déc

Ode à Joseph

   Ecrit par : F.Thievicz   in Joseph Merrick