11
Mar

Sous la menace

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

La Verdière, auteur du Memento Temporis, est certes un être chétif, bégayant, cul-de-jatte et imberbe, mais il est aussi à la tête d’un terrible gang composé de gérontes que leur moribonderie a rendu plus kamikazes que n’importe quel hashashyn. Il m’a donc menacé, si je ne publiais pas une nouvelle promotionnelle de sa plume, d’affliger le monde en égalisant les dimensions des roues des bicyclettes – afin d’éradiquer la race des nobles grands-bi – et propager la syphilis parmi les drontes. Afin d’éviter de tels fléaux, je me soumets mais vous conseille de ne pas acheter l’ouvrage en question : volez-le et offrez-le à l’un de vos ennemis !

De la consécration

« Joli flacon ! s’extasia l’aventurier.

– Il provient de la collection du Club Memento Temporis, que j’eus la chance de fréquenter avant sa dissolution, répondit le Coréen.

– Est-il indiscret de demander ce qu’il contient ?

– Certes pas ! Visez-donc ! »

Le Coréen fit sauter le couvercle et tendit l’urne.

« Qu’est-ce donc ?! » s’exclama l’autre alors qu’un être éthéré prenait forme sous ses yeux.

« Un génie, voyons ! Le cuir bleu d’azur, les breloques, la barbiche, ça ne vous dit rien ?

– Si bien sûr, mais j’aurais pensé que… » l’aventurier n’eut pas le temps de terminer sa phrase que l’être de paillettes prit la parole.

« Vous m’avez libéré de ma prison d’argile, je vous suis redevable. Comme le dicte la tradition, je me dois de réaliser les trois vœux que vous formulerez. » Ce disant, il posa sur les deux compères un regard blasé. Ni une ni deux, l’aventurier répliqua.

« Fichtre ! Voilà qui tombe à pic ! J’ai toujours souhaité rentrer dans les annales ! Je voudrais voyager loin ! Je voudrais découvrir de nouvelles espèces exotiques, qu’elles portent mon nom ! Je voudrais être de ceux que l’on trouve dans les livres ! »

Il s’était mis dans un tel état d’excitation qu’il n’entendit pas le génie répondre :

« Accordé. »

La scène à laquelle assista alors le Coréen dépassa tous ses espoirs. L’aventurier disparut, escamoté dans une trappe cosmique ; le génie ricana, cliqueta et tournoya comme un derviche fou, tant est si bien que quelque chose l’éventra et vint rouler sur le sol. Une roue crantée. Elle fut rapidement rejointe par plusieurs autres alors que le génie girait toujours, ricanant comme un dément et expulsant une à une les pièces de l’automatisme qu’il renfermait, avant de se démantibuler en un tapis d’engrenages.

Lorsque l’aventurier reparut, émergeant hébété de la trappe cosmique, tout crotté de fange extraterrestre et grouillant de vermines inconnues, le Coréen prononça la formule consacrée. Le malheureux rapetissa jusqu’à atteindre la taille qui permit à son compère de le loger dans un coffret sculpté, grimoire factice du plus bel effet. L’Asiatique délesta l’aventurier de la vermine qu’il enferma dans un flacon étiqueté au nom de leur découvreur et empocha le grimoire.

Il savait qu’il ferait impression en proposant un génie tout neuf et des créatures inconnues au Club de Curiosités auquel il avait bien l’intention de rendre visite.

10
Mar

Puisque vous ne tenez pas à la vie, lisez Memento Temporis…

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

 » J’ai prêté Memento Temporis à un brave homme qui avait perdu son journal dans le parc.

– Votre journée a été rudement remplie, dites-moi !

– Il a été dévoré par un éléphant…

-Pauvre éléphant, avoir à avaler un tel ouvrage !

-Pas le livre : c’est l’homme qui a été mangé.

– Quand je vous disais que La Verdière écrit des récits pas si anodins que ça malgré son anencéphalie… Cessez d’en faire la promotion. La dernière fois, ce furent ses livres des Deux Zeppelins qui causèrent la pelade de la femme à barbe, et vos distributions dans les maisons de retraites de ses Civito de la Nebuloj qui ont provoqué des crises de bruxisme si violentes qu’il ne reste que poussières de la tête de maints gérontes. »

 

8
Mar

La politique c’est important

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Parce que vous ne voulez pas vous souiller de l’avenir avec vos mains, parce que vous préférez gagner R’lyeh plutôt que votre vie, parce que vous voulez vraiment une alternance, votez Cthulhu…

 

https://cthulhu2017.fr/

2
Mar

Négatoscope

   Ecrit par : F.Thievicz   et classé dans Non classé

Qu’est-ce donc sur votre négatoscope ?
Une radiographie pulmonaire de Sylvain René La Verdière
Et cette chose rectangulaire en son flanc ?
Son dernier livre paru aux éditions de l’Antre, il n’a jamais digéré son succès…

12
Fév

RT#02@FRANCISTHIEVICZ

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Publications

 

Publié aux Deux Zeppelins : RT#02@FRANCISTHIEVICZ

RT#02@FRANCISTHIEVICZ

Fascicule de tweet-stories parues lors des saisons 2, 3 & 4 des Deux Zeppelins.
Illustration de couverture de Pascal Dandois.

4
Fév

Une leçon de méfiance

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

« Que lui arrive-t-il ?

– Il souffre de crétinisme aggravé.

– N’avez-vous pas crainte qu’il vous entende ? Il est tout de même le comte de…

– Pas le moins du monde : il garde bien sagement ses doigts dans les oreilles.

– Et pourquoi donc ?

– Je lui ai fait lire un article sur les effets de la détonation des armes à feu et leurs effets délétères sur le système nerveux.

– Cette fadaise de votre plume à la fin de laquelle vous avez contrefait la signature de sommités ? Il n’y a tout de même pas cru !

– Non seulement il y a cru mais je m’y suis si bien pris qu’il a pensé m’apprendre quelque chose en venant me trouver pour me le lire. J’ai bien évidemment joué au sceptique, et il était si sûr de son fait qu’il s’est proposé de se planter devant mon arme pour que je lui tire dessus.

– Comment se trouve-t-il encore en vie ?

– Parce que l’article disait vrai !

– Soyons sérieux…

– Je lui ai fait signé un contrat me libérant de tout soucis en cas d’échec que voici, ses empreintes servant de sceau inimitable. A la suite de quoi il s’est bouché les oreilles et j’ai fait feu.

– Pourtant…

– Pourtant le coup est parti, il a même ressenti un violent choc dans le front. Mais il est encore en vie.

– Vous avez tiré une cartouche chargée d’une ogive de cire !

– Et il s’en est rendu compte, un peu plus tard.

– Alors pourquoi reste-t-il ainsi, si placide ?

– Pour prendre ses empreintes j’ai utilisé de la glue colorée à l’encre. Il craint qu’on se moque de lui dehors, et il patiente, sagement à mes ordres, afin que je veuille bien lui décoller les doigts à l’aide d’une solution que, par écrit, je lui ai indiquée en ma possession.

– Qu’attendez-vous ?

– De savoir combien de temps s’écoulera avant qu’il ne comprenne que je ne suis en possession d’aucune solution de ce genre… »

1
Fév

Noyade Club version modernisée

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Un livre entier ici disponible gratuitement, c’est possible :

 

Note de l’éditeur :

Du texte initial nous avons ôté les conjugaisons trop audacieuses, les coquilles de l’auteur, les mots qui pourraient gêner la lecture, les digressions sans rapport avec le récit, les métaphores peu compréhensibles, tout superflu dépourvu de niaiserie. Nous avons aussi modernisé la ponctuation et éradiqué le subjonctif. Nous avons traduit tous les noms propres, placé un portrait de l’auteur en 4° de couverture ainsi qu’une biographie, ajouté une illustration signée d’un membre de la famille de l’éditeur, et biffé toute allusion offensante, raciste, sexiste, misanthrope ou pessimiste. Dans la mesure du possible les faits ont aussi été adaptés afin de faire écho à l’actualité.

Ainsi sommes-nous fiers de vous présenter ce texte épuré et mis au goût du jour dans sa sublime livrée minimaliste :

 

Le noyade club

A la plage. Tout est beau.

Rires. Soleil.

Le noyade club ne noie plus personne dans l’eau. Heureux.

 

 

 

20
Jan

Le Prix Les deux Zeppelins

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Concours

https://les2zeppelins.wordpress.com/prix/

Le gagnant du prix Hydrocéphale aura l’avantage de pouvoir passer une semaine avec mon ours…

4
Jan

La note

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Il était désireux de trouver la note juste de l’hébétude ; vous savez celle qui sonne lorsqu’on est frappé par une nouvelle stupéfiante, abasourdi par une violente chute, ou sonné par les vapeurs d’éther.

Ainsi s’employa-t-il à exercer son oreille, et même s’il ne l’avait pas absolue il arrivait plus ou moins à placer les notes pourvues qu’elles ne soient pas composées en accords complexes. Ainsi aussi profita-t-il de ses amis pour se faire gifler, molester, admonester, ridiculiser, et tenter d’entendre cette fameuse note pour la décrire dans une monographie inédite. Hélas tout fut vain : nous sommes ses amis et avons la main trop tendre.

Il m’a donc prié de proposer aux lecteurs de le frapper par surprise ou de l’insulter sans ambages. Servez la science et violentez-le ; vous le reconnaîtrez facilement, il est châtain et a la nuque dégagée. S’il réplique, ne cessez pas de l’agresser, il faut qu’il l’entende cette note !

30
Déc

Prophéties de Thieviczmus pour 2017

   Ecrit par : thievicz   et classé dans Non classé

Je prends engagement que tout se révèlera vrai en fin d’année.

 

Les ombres donneront naissance aux pierres

Lorsque, dans les contreforts d’airain,

Les sardoniques nuages se seront massés.

Pestilences joyeuses, miasmes heureux,

Quelques marches cadencées rythmées par les lépreux.

 

L’émail se fendra sous les essences décomposées,

Guêtres brunes, cernes saumâtre, clairons,

Bientôt les angles endiguant la colère.

 

Très exactement quand l’œil stellaire

Croisera le cerbère aux lèvres d’opale,

Se laveront les affronts dans les bassins

Battus par les lavandières aux mains d’antimoine.